Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/babarland/www/dame2pique/config/ecran_securite.php on line 302
WPT Barcelone - Dame2Pique

WPT Barcelone

mardi 7 juin 2011

Le soleil, les tortillas, les paellas, les vodkas kiwi et... les scandinaves...

WPT Barcelone ! Mon premier wpt depuis Amnéville, sous les couleurs de 770, je suis décidée à ne pas me laisser faire et à me venger de ma sortie sur un beau bad des FPT...


Le WPT, (n’ayant pas trop fait de com à mon humble avis, et pour d’autres raisons que j’ignore) avait espéré un prizepool d’1 million 2 mais nous atteignons en fait pile la moitié. Nous sommes 216 joueurs.
691,200€, répartis entre les 27 premiers...
- 1st place – €206,000 (plus le ticket pour la finale du WPT à 25,000$)
- 27th place – 19th place – €4,500


Je joue le day 2, ma table est la première en entrant dans la salle, je m’installe... je regarde autour de moi... Beaucoup de blonds... Très blonds... en fait pas une seul espagnol ! Ah tiens à ma gauche un brun ! Je le regarde pleine d’espoir, "vas y dénonce toi t’as chatté un ticket sur un site espagnol ?".


Et là, Sam El Sayed arrive, briseur de rêve, se penche vers mon qualifié, et lui dit en anglais un truc du genre "comment ça va depuis ta finale EPT ?" (haha). Apparemment, c’est donc un shark suisse-allemand. Bon, ok.
Sur ce, Jean-Paul Pasqualini arrive et me dit un truc du style "tu vois lui, ce qui est marrant c’est qu’il a bust tout de suite du main de Tartouille les oies, mais qu’il a pris le side, 300k quand même !" ah oui...
Intéressant..


Un des blondinets en face de moi me dit vraiment quelque chose, mon voisin de droite aussi, je vais ouvrir l’oeil, je sens que la table va être hard, et que c’est une super idée d’espagnols que de nous faire jouer uniquement 6 niveaux....
Je suis card dead tout le début de tournoi et ça tombe bien, j’observe.
La structure est deep, nous avons 300bb et ça augmente toutes les heures.
Très vite, on peut noter plusieurs choses... :
- Les Scandinaves martèlent littéralement la table, celui à ma droite, finlandais, est le roi venu de la planète lag, et le suédois en face, identifié ensuite comme étant Markus Ristola, est plutôt tAG, c’est à dire plus aggro que tight quand même...
Dans la même catégorie, je mettrais le joueur suisse allemand à ma gauche et un autre jeune venu du grand nord. Tous très agressifs. Ca fait déjà 4...
- Il y a une fille, elle est tight/tricky. 1er coup que je la vois jouer, limp call KK... Et elle prend pas mal à un des scandinaves effaré...
Là j’avoue, je suis en alerte : est-ce qu’elle limp tout le temps KK ou est-ce qu’elle a compris qu’elle allait être relancée preflop vu la table...
A voir...
- Sinon, 3 français, un plutôt old school, un autre, plus tag, et Ilan boujenah.


La table est dressée... Et nos voisins du nord se délectent.
A coup de montagnes russes, là où toi quand ça se passe bien tu fais 10k->12k en une heure, 12k-15k la 2ème, eux ils font 10k->35, en passant par 15, 28, 5, 2 et 65. C’est un grind différent, à spikes :) mais ça monte quand même !!


Et là oui c’est flippant parce que les mecs qui défendent (ou raisent) 100% de leur blindes et qui ne bustent pas comme des pop corn de la table tout de suite, c’est que ça y’est tu es tombé sur le bon lag. Il existe mais il est rare. Et le très bon est très rare et fait très mal !


Je profite de mon image bien tight acquise je pense en début de tournoi pour prendre quelques petits coups, en résistant à la mitraille scandinave.
Je relance UTG, je sais que je vais être 3bet, au minimum par la grosse blinde, ou si je suis call avant, elle va compléter et on sera 5 dans le coup.
Quand on s’engage dans un coup contre des bons lags il faut avoir un plan B, et psychologiquement il faut se dire que le jeu postflop sera difficile.
Tout comme le jeu preflop, où relancer ne suffira pas à faire fold la moitié de la table, effectuer un cbet relève du kamikaze.


J’ai au début perdu quelques coups en optant pour le contrôle de pot contre leurs profils. Ce qui au fond, me parait toujours être une bonne alternative.
Mais je pense que cette stratégie est valable contre lambda lag. Pas contre gros degen :)
Eux jouaient tellement sur l’overbet sur l’agressivité et les multirelances que les pots étaient toujours énormes, donc les contrôler s’avéra vite problématique.


Au bout de 4 heures de jeu, 2 des scandinaves, ça devait arriver, s’affrontent. Duel de nerfs, d’adrénaline, de testostérone, et alors que nous sommes à 300bb deep ça part en 7bet à tapis/fold et show down de l’heureux gagnant : un 7.
Bon là, tu vois à la tête des autres qu’ils ont peut être fold AK, voire QQ pris en sandwich, et tu flippes en te demandant si ça pouvait être autre chose que 77. (78s, 67s, A7s ???)
Alors que tu te demandes ça, l’autre montre un 4. Et là, tu sais que c’est la guerre, la vraie, et qu’avec eux, tu vas fold AQ, ils auront 102s. Mais au fond à moins d’un jeu fait, ils t’attendent, ravis, avec leurs cartes super vivantes !


Pendant ce temps Ilan se prend set up sur set up, et nous quitte sur un semi-bluff.
J’ai finalement opté pour un jeu très très tag, et je fais une sélection très précise de mes mains jouées en fonction de ma position.
Dès que le flop m’offre une quelconque opportunité, je le défends comme une tigresse et on verra bien comment le scandinave prend le 4bet d’une française d’apparence tight.


Mes jetons remontent, et je découvre AJs, je relance et c’est juste call par le français plutôt très tight. Le flop Q10x m’offre un tirage ventrale et je donk bet, la turn est une autre dame et m’ouvre un tirage flush backdoor ; je check raise à tapis, et le français au bout de 10 minutes, un autre joueur ayant demandé le time, fold AQ faces up...


Je termine usée mais heureuse, au-dessus de la moyenne et surtout in pour le day2 !


Le lendemain m’apporte une table d’apparence meilleure que celle de la veille.
Mais seulement d’apparence...
Plus de français, que je ne reconnais pas à part Bruno Solo, et Joa Elpy et son pote shark suédois à ma gauche... En fait dans les français à ma droite il y a aussi Julien Mariani, d’ailleurs chipleader. J’attaque malheureusement cette table avec plus de jetons que la moyenne. Je dis malheureusement parce que l’écart n’est pas assez important pour que je puisse réellement en profiter, et que les autres ont par contre un tapis menaçant de squeeze : 20/30bb...


Pour résumer, je vais m’engager à tapis contre 3 "pas si shorts" avec AQ deux fois et A10suited une fois et je vais tomber les 3 fois contre KK... Fin du day 2, un peu brutal et amer vu la bataille de la veille, mais contente quand même de l’expérience !


Commentaires  (fermé)

Logo de D8
jeudi 9 juin 2011 à 14h04 - par  D8

Toujours assez drole ces 7 bet all in et le joueur qui montre une merguez, l’autre lui montrant la même en pire !
Ca te dirait pas d’aller faire l’ept Copenhague !!?

Logo de Nantais
mercredi 8 juin 2011 à 00h30 - par  Nantais

super CR, on s’imagine au milieu des tranchées !!!!