Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/babarland/www/dame2pique/config/ecran_securite.php on line 302
Dublin 06/04/10 - Dame2Pique

Dublin 06/04/10

Paddy Irish Open - Ladies
lundi 12 avril 2010

Super tournoi, super ambiance, super ville (non c’est pas vrai ^^ j’ai rien vu...)


Nous voici parées pour Dublin, le minois enfariné à l’aéroport de Beauvais (vive Ryan Air) à 6 h du mat, somnolentes mais motivées pour affronter ces fameuses irlandaises sur un tournoi de 2 jours, avec un buy-in de 330 euros.

Après une navette, un avion et un taxi nous voici à Dublin super tôt, puisqu’il y a une heure de moins. Nous ne jouons que le lendemain à 14h... Chouette on va bien visiter !... Or not :)
Finalement, honte à nous, le premier jour se résume ainsi : Arrivée, hôtel, Burger King, achat de clopes à 8,40E (!), blablatage, tidodo, casino à 500 mètres pour retrouver les filles le soir, resto italien en face et GROdodo :).


Sur place nous retrouvons avec plaisir deux autres joueuses françaises charmantes et talentueuses : Céline qui s’occupe des tournois à Wagram et va bientôt sortir son site Ladies dont je reparlerai bientôt..., ainsi que Claire, notre "Winneuse" préférée :)
Nous espérons une grosse participation à Dublin et ne sommes pas déçues, la veille : 50 inscrites, 1h avant le tournoi : 98. (vraies filles, aucune participation masculine à déclarer cette fois).

JPEG - 246.3 ko
La team à Dublin


La première différence frappante d’avec les autres ladies européens est une moyenne d’âge je pense bien plus élevée...
En d’autres termes, plusieurs joueurs et joueuses dont je tairais le nom m’avait prévenue : "A Dublin, méfie-toi des mémés !...", et comme si ça ne suffisait pas : "C’est des vicieuses, pas des fishettes comme en France..." Boum. Ca c’est fait...
Du coup, bonne élève, j’ai pas mal d’informations pour démarrer ma première table : Sur 10 joueuses, j’identifie 5 "vicieuses", Céline et Sandra Naujoks, restent plus que deux points d’interrogation et moi-même.


Je commence en perdant :

- Un coup de grosse blinde avec KBouse, le k au flop, je mise, ça call, je mise light le turn, ça call, je check la river, ça value bet minuscule, et elle remporte le coup avec kicker 8...
- Un autre coup avec un AK que je ne lâche pas... : Je raise preflop classique à X3, je ne suis callée qu’une fois par la même lag que précédemment, le flop ne me donne rien et vu son range de mains elle peut avoir tout toucher. La joueuse check le flop et j’envoie un C bet, qui est suivi. Il y a quelque chose comme 3, 8 et J, dont 2 piques, elle check le turn et je check également. Je la vois faible, sur un petit tirage pique peut-être (j’ai l’as), ou pleine d’espoir avec son 8. J’attends son check à la river pour essayer de contrôler le pot en pensant qu’elle a tout intérêt aussi si je l’ai bien lue... Mais elle mise, une touuuute petite mise, (genre 700 max dans 5000), ça ne veut pas dire grand chose, ça ressemble plus à une tentative de vol fatiguée qu’à un value, c’est si peu cher que dans le doûte je call, et elle dévoile paire de 7...
J’aurais aimé avoir les "guts" de lui envoyer mon tapis, j’ai failli... mais j’avoue que j’ai fléchi :)...
(je continue à penser qu’elle aurait dû check, comme le coup d’avant, mais ces rencontres ne me coûtent pas tant que ça).
- Suite à çà, je perds 2 coups avec les KK (grrr :p), une fois contre AJ, une fois contre 77 je crois.


Je perds donc 2000 jetons durant les 4 premières heures, ça ne me démotive pas du tout, car 7500 de départ, et au vu de mes 4 coups perdus, je pense que j’aurais pu être plus touchée, de plus la structure est souple au début donc je fais comme si de rien était.
Après ces jetons perdus, je remonte pas mal, j’agresse beaucoup, je squeeze dès que le pot est alléchant, Valérie nous rejoint à table et avec Céline, nous donnons du fil à retordre aux autres y compris à Sandra :) Leurs moindres raises se font 3bet, on joue beaucoup preflop alors que les blindes sont encore acceptables, ça sous marine des monstres, bref ça fuse dans tous les sens, les jetons valsent.


Nous perdons Céline qui se fait agresser étrangement par une fille à tapis avec les KK et 35 blindes, elle call avec AK et perd le coup. :(


Carole nous quitte également avec paire d’as craquée contre 77.


Je termine le jour 1 short, j’ai 12 blindes pour attaquer le lendemain, je suis classée 16ème sur 19 mais je sais qu’en doublant juste une fois je suis propulsée 3ème du classement. C’est dire combien nous ne sommes plus deep stack du tout :)


Je rentre soulagée de revenir le jour 2 mais je sais que tout peut arriver et que surtout tout peut arriver très vite...
Je m’endors en rêvant de cartes, j’essaie d’élaborer un plan vaseux, étant donné le facteur chance dans ce genre de fin violente de tournoi.
Je reviens donc résignée, je sais que maintenant pour moi le jeu se jouera preflop.
Je découvre avec horreur que les 19 filles sont réparties en 3 tables, ma table a donc 7 filles, dont Toun et Valérie..., et les tours font très mal. Un tapis dans le tour non callé rapporte juste assez pour payer ses antes et ses blindes.
Donc avec 12 blindes, si je ne fais pas tapis une fois par tour, je vous laisse calculer la chute vertigineuse :)
J’applique tout de même mes pensées de la nuit, quelque peu modifiées du fait que nous soyons 7. : J’attaque à tapis les tapis plus gros que les miens, sur un range de mains élargies par rapport à mon plan initial..., et de préférence s’il y a eu limps ou petites raises avant.
Je ramasse pas mal de jetons ainsi mais les blindes augmentant, cela me permet juste de survivre aux niveaux suivants avec toujours 10/15 blindes. Je suis blessée mais pas morte !, il y a pas mal de mourantes aux tables à côté aussi et je me retourne souvent pour fureter.
Une joueuse locale assise à ma droite agresse chacune de mes grosses blindes, et je finis par réagir à son énième vol en la poussant à tapis... avec 810 de pique... Elle hésite, puis couche en me disant "ça sent le gros jeu" et je ne résiste pas à l’envie de lui montrer ma semi-poubelle. Encore un geste qu’on n’est pas sensé faire au poker, et que d’ailleurs je n’avais jamais fait (fin si mais avec des cartes moins laides :p), mais le message que je voulais envoyer est passé : "Si tu recommences à voler toutes mes blindes, je vais t’envoyer boite, tu ne sauras pas si j’ai 82 ou KK et tu te démè....... neras à ce moment-là comme tu le sens" :)


La cassure de la 3ème table dure un moment, on se croirait à la bulle, et bientôt nous ne sommes plus que 16, je commence à me sentir plus à l’aise, je ne suis plus en situation de push or fold, et la partie recommence à devenir intéressante. Je raise les serrures et bientôt les blindes ont raison des dernières tenaces à table.


Nous ne sommes bientôt plus que 11, quand le directeur de tournoi vient nous demander si nous acceptons de payer une 10ème fille. Personne n’objecte, après tout nous sommes quand même 98 au départ...
La dixième prendra donc 450 €...
C’est là que les malheurs de Valérie commencent.
Elle perd un coup contre moi-même à tapis avec
, contre .


Chipcount avant la bulle :

- j’ai 80,000 jetons
- Toun compte 50,000 jetons
- Valérie compte 16,000 jetons
- Claire compte 110 000 jetons
Sur des blinds 2000/4000, Toun relance 11 000 préflop. Valérie décide d’envoyer l’intégralité de son tapis pour 16 000 au total.
Toun complète et gagne avec :
contre
de Valérie décidément frappée de malchance, qui nous quitte ainsi à la bulle...


Toun et moi en table finale !


Après avoir perdu quelques coups, notamment sur une couleur runner runner de son adversaire..., Toun envoie ses 24k derniers jetons UTG sur des blinds 3000/6000. Elle est payée par :
, et dévoile ,
Toun nous quitte avec une honorable 9ème place et un peu plus de 1000 euros. Bravo Toun !


Nous voici donc plus que 8. La fille à qui j’ai au préalable montré mon beau 8/10 de pique est à ma gauche et à sa gauche se trouve Claire.


Je pense que le danger réel vient d’ailleurs de Claire quelque soit nos jetons actuels.
Là, personnellement je passe un bon moment à me divertir des réactions inattendues d’une joueuse irlandaise que je ne nommerais pas ^^, qui ne joue aucun coup mais réfléchit 3 heures avant de limper preflop ses valets ou AK avec 6 ou 20 BB, en commentant elle-même ses gestes "I think I will just...
......mmmm... call"...
C’est limite si tu foldes pas les rois contre elle, mais je finis par m’y frotter sur un de ces fameux "IthinkIMCalling" avec
, contre pour elle.
Le flop : fait mal...
Elle envoie son tapis impressionnant (3 blindes) que je call...


Plus tard, je call 2 fois le tapis du rock number Two en small blind avec des grosses mains pourries (46, et 94...), (j’ai très peu à compléter), mais cela surprend la joueuse à ma gauche (8/10 de pique :p), et elle m’enverra son tapis après mes checks répétés au flop, à tirage ou avec 2 over. Au final, l’issue de ces coups ne m’est pas favorable et ne l’est d’ailleurs pour personne, sauf pour la concernée à tapis... qui triple...


Ca se voit qu’elle n’a pas du faire beaucoup de "double or nothing" sur le net où les joueurs sont prêts à fébrilement "instant check" leurs fulls pour sortir un mourant :)


Les plus gros stacks rament donc pas mal de temps avant de réussir à sortir cette joueuse et sa consœur serrure, et mon tapis est sérieusement entamé par ses essais pas toujours fructueux.


Vient le fameux moment du deal, proposé par Claire, à ce moment-là short stack. 8/10 de pique et moi-même sommes cheap leads avec 250 et 210 k en jetons.
Nous sommes 5, j’ai plus de 35 blindes, il y a 3 short stacks dont une avec 5 blindes. Le deal donne 3000 euros aux 5 filles présentes et le reste est réparti, je cafouille, je vais demander conseil, on me somme de prendre une décision rapide et dans le doûte, je finis par refuser, ne sachant pas aussi comment expliquer ouvertement que je ne veux pas payer la 5ème joueuse mourante, et qu’il vaudrait mieux dealer à 3 ou à 4.


8/10 de pique le prend très très mal, annonce ouvertement qu’elle ne jouera plus que contre moi et m’explique que dorénavant il n’y aura plus de deal du tout possible jusqu’à la fin puisque j’ai refusé le premier.
Boum, le verdict est tombé, je me sens la méchante à table, une joueuse me sort en anglais :"donc tu es sûre de gagner ?", aie aie aie, l’ambiance a disparu :), et je passe par un petit moment de malaise, mais finalement on deal quand même, à 4..., 4000 minimum pour tout le monde, et c’est un deal plus avantageux au final pour Claire et moi, donc tout est bien qui finit bien :)


OUF...


Nous ne sommes plus que 3 avec 8/10 de pique et Claire, nous avons toutes entre 8 et 12 blindes..., Claire de small blind fait tapis sur ma grosse blinde, et je sors 3ème de ce beau tournoi en complétant :
, contre


Le temps d’un petit aller-retour et je rate la victoire de Claire qui remporte le tournoi avec :
, contre
Sur un board :


Pour résumer, je dirais que la structure du tournoi sur 2 jours était intéressante, pas vraiment "deep", mais moins "short" que les tournois Ladies auxquels nous sommes habituées, avec des joueuses combattives et sympathiques, j’ai eu de la chance aussi, (il en faut un peu pour passer de 22k à 230k :) ), j’ai réussi des coinflips, mais je pense aussi que j’ai bien cerné mes adversaires et bien géré mon stack.


Sur ces fleurs auto-livrées, voici quelques photos de l’événement :


Coverage par Poker 770 ici.


Commentaires  (fermé)